20
07
07
avr.

La FFWaemc dans la tourmante

Mots clés: conflits , fédération , FFWaemc , française
FFW

Il n'aura pas fallu plus de 2 ans pour que de nouveaux conflits éclatent au sein des arts martiaux chinois en France. La fédération concernée est la FFWaemc, délégataire pour les arts martiaux chinois depuis septembre 2005.

Les discensions semblent concerner d'un côté le président de la fédération et le Directeur Technique National (DTN) récemment nommé et de l'autre côté un groupe de responsables fédéraux issu des styles externes.

Le point de départ de cette lutte est une pétition adressée directement au ministère à l'encontre du nouveau DTN par l'initiative d'un groupe de responsables fédéraux. Cette pétition accuse le DTN sur différents points dont la "mise en avant de ses relations personnelles", le "désintérêt pour les activités de la discipline kungfu wushu", "l'ingérence dans la politique fédérale et la gestion du personnel"...

Mais la crise a réellement éclaté au grand jour lors de l'assemblée générale du 17 mars 2007, lors de laquelle les 2/3 des voix présentes ont rejeté le rapport moral du président pour l'année 2006 (OUI : 5449 ; NON : 11354 ; ABSTENTION : 631). S'en est suivie la demande de démission du bureau et du comité directeur par certains membres de l'assemblée générale, refusée par le président qui dénonce un conflit d'întérêt mené par l'ancien directeur fédéral (dont le poste a pris fin en février 2007)

Depuis, des courriers émanant des 2 parties affluent vers les dirigeants d'association, chacune mettant en avant les fautes et disfonctionnements de l'autre.

Le comité directeur annonce dans la dernière "Nouvelles Aux Associations" (NAA n°96) que "toute les activités habituelles de formation de compétition sont poursuivies". Néanmoins, certains responsables et arbitres pourraient s'y opposer.

Les arts martiaux chinois ne sauraient-ils pas se structurer, même sous la surveillance du ministère des sports ? Qu'adviendra-t-il de la délégation de pouvoir attribuée à la FFWaemc ?

Une inspection du ministère va probablement être demandée.

Pour plus d'informations :

  • Lettre adressée au ministère par M. Pierre BESSETTE : cliquez ici
  • Nouvelles Aux Associations n°96 et réactions du Président : cliquez ici


COMMENTER