20
07
09
avr

Le « free-fight » fait son entrée en Chine

Tags : mma , free fight , art of war
Le « free-fight » fait son entrée en Chine

Les championnats de « free-fight » ou Mixed Martial Arts (MMA), littéralement arts martiaux d’origine mixte, sont de plus en plus populaires dans le monde. Le concept du MMA est de réunir dans une même compétition des pratiquants aux styles les plus variés possibles et avec un règlement commun à tous ne donnant pas d’avantage à un style particulier. C’est pour cela que le règlement est le plus souvent très permissif (avec projections, combat au sol…). Les compétitions entre arts martiaux différents ne sont pas nouvelles en Chine. On se souvient du KFKC (KungFu King Challenge ou Sanda Wang), dont certaines rencontres opposaient des pratiquants de Sanda chinois à des pratiquants de boxe thaïlandaise ou de Karaté. Néanmoins, ces rencontres donnaient avantage au Sanda en raison d’un règlement spécifique à la boxe chinoise.

Du Kungfu King Challenge à l’Art Of War

Lancé en grandes pompes en 2000 par la fédération chinoise de Wushu (CWA), le Kungfu King Challenge (ou Sanda Wang) était la première compétition de sanda grand spectacle créée pour la diffusion télévisée (voir notre dossier). Avec un règlement légèrement modifié, cette compétition était néanmoins destinée aux pratiquants de Sanda (poings, pieds, projections) et ne permettait pas le travail au sol.
Les organisateurs avaient ouverts plusieurs fois le challenge à l’international en invitant des pratiquants d’autres pays et d’autres styles, tout en conservant le règlement initial.
Liu Hai Long contre un pratiquant japonais de Kyokunshinkai

Le succès de ces tournois spéciaux en a peu être inspirés d’autres à créer une compétition plus ouverte, à l’image de ce qu’ont fait les créateurs de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) en 1993 aux Etats-Unis. Il existe dans le monde plus de 20 producteurs de ce genre de tournoi, dont les 3 principaux sont l’UFC, le PRIDE et K1-HERO’s.

Le MMA chinois ou Art Of War, du nom du célèbre ouvrage militaire de Sun Zi (sunzi bingfa ), souhaite faire renaître les défis entre école qu’il existait aux temps anciens et qui étaient censés révélé la meilleur style.
En Chine, la plupart des professionnels en pieds-poings sont issus du Sanda. Toutefois, les organisateurs font appel à des professionnels d’autres arts martiaux (Judo), ou à des pratiquants d’autres pays.


Chapitre 1  

Un règlement ouvert à de nombreux styles

Afin d’attirer un maximum de styles différents, le règlement est très permissif. Il permet aux pratiquants un éventail technique très vaste ; pieds, poings, saisies, projections, soumission.
Les organisateurs ont donc établit un règlement « unifié » (unified rules system), sous forme de liste de mouvements interdits.
La victoire est attributée par KO, KO technique (TKO), soumission, arrêt médical, abandon, ou disqualification.
Les mouvements entraînant une disqualification sont principalement : coup de tête, attaque aux yeux, tirage de cheveux, morsure, doigts dans les orifices, attaque à l’aîne, coup avec la pointe du coude, coups à la gorge de tout type, attaques à la colonne vertébrale, manipulations de petites articulations et tout acte anti-sportif.
Il existe 8 catégories de poids : moins de 60kg, 66kg, 72kg, 78kg, 84kg, 90kg, 96kg et plus de 96kg.
Le nombre de round dépend du type de compétition. Pour les championnats, un match consiste en 3 rounds dont le premier dure 10mn et les 2 suivants 5mn. Pour les rencontres hors championnat, il y a 2 rounds au total. Le premier dure 10 mn et le deuxième 5mn.
Les protections sont minimalistes avec simplement des gants ouverts aux doigts.
Ce règlement est largement inspiré par les compétitions MMA internationales (voir le résumé sur wikipedia).


Chapitre 2  

L’inspiration issue d’autres compétitions free-fight

Le règlement d’Art Of War est très similaire aux règles établies par d’autres productions (UFC, PRIDE). C’est d’ailleurs dans des tournois de ce type que les premiers combattants chinois ont fait leurs essais.

En décembre 2005, des combattants chinois de l’Art Of War se sont rendus aux philippines pour participer à un tournoi URCC (Universal Reality Combat Championship). Ces combattants avaient remporté la première édition de l’Art Of War à l’université de sports de Beijing. Les 4 combattants ont tous remporté leurs matchs, gagnant une certaine crédibilité de retour dans leur pays.


Chapitre 3  

La reconnaissance commerciale et gouvernementale

En mars 2006, pour la 3ème édition du championnat Art of War à Xi’an, la production a reçu l’approbation du gouvernement central chinois et avec elle, une diffusion télévisée étendue à 7 chaînes provinciales soit environ 200 millions de téléspectateurs potentiels.

Pour le 4ème championnat Art of War en décembre 2006, la production étend sa diffusion à l’international par un accord avec la chaîne CCTV-5 et un potentiel de 1 milliard de téléspectateurs. Cette édition a réuni 30 des meilleurs combattants chinois dont le champion 2002 du Kungfu King Challenge, Zhao Zi Long, en catégorie moins de 96kg. 15 combats se sont achevés par KO, TKO, soumission ou abandon. Le record du KO le plus rapide a été remporté par Liu Jing Wen, 85kg, après 7 secondes de combat.

La reconnaissance commerciale a eu lieu lors d’un accord avec la société Tencent, géant de l’internet chinois notamment grâce a son logiciel de messagerie instantanée QQ. Ainsi les championnats Art Of War pourront être diffusés par IPTV (Internet Protocol Television).


Chapitre 4  

Art Of War V : free-fight online

Suite à l’accord avec Tencent, le 5ème championnat Art of War sera diffusé sur la page sport du site QQ. Ce tournoi se déroulera à Beijing, et réunira 32 des meilleurs combattants chinois sur le ring. A noter la participation du champion toutes catégories du Kungfu King Challenge 2002, Bao Li Gao.

Bao Li Gao (en jaune) en pleine action

Le programme sera le suivant :

  • 31 mars 2007 : 1er Quarts de finale à Beijing
  • 26 mai 2007 : 1eres demi-finales dans la province du Shandong
  • 28 juillet 2007 : 1eres finales à Shanghai
  • 22 septembre 2007 : 2nd quarts de finale à Guanzhou
  • 24 novembre 2007 : 2nd demi-finales à Shenzhen
  • 29 décembre 2007 : 2nd finales à Macao

Plus d’infos sur le site officiel : http://www.mmachina.com




COMMENTER