20
06
12
nov

Les 11ème championnats d’Europe de Wushu

Tags : championnat , europe
Les 11ème championnats d’Europe de Wushu

Le 6 novembre dernier a eu lieu la cérémonie d’ouverture des 11ème championnats d’Europe de Wushu à Lignano Sabbiadoro en Italie. Ré-élu à la tête de la fédération Européenne de Wushu quelques heures auparavant, Raymond W. Smith a donné le coup d’envoi de la compétition. Les 1.500 spéctateurs de la cérémonie ont pu admirer les démonstrations de 27 athlètes de l’équipe nationale et de l’équipe Chinoise de wushu. L’orchestre philharmonique de Colloredo di Prato a ensuite joué les hymnes nationaux Européen et Italien. Le président de région Emilio Felluga a exprimé son souhait d’accueillir et de supporter des disciplines émergentes telles que le wushu afin de développer le sport dans son ensemble. Le « Palazzetto dello sport » est ensuite devenue pendant 5 jours le centre de la FIWuK (Fédération Italienne de Wushu Kungfu).

La Russie confirme sa place de n°1 européen

Comme à leur habitude, les équipes Russes ont littéralement dominé cette compétition en remportant 42 médailles au total dont 22 en or et 14 en argent. Il faut préciser que c’est l’une des rares nations à disposer d’équipes professionnelles. Leurs performances n’en reste pas moins remarquables puisqu’elles obtiennent des podiums dans presque toutes les épreuves de la compétition. Il n’était pas rare de voir 2 athlètes russes au 2 premières marches du podium dans plusieurs catégories !


Chapitre 1  

La France termine seconde nation Européenne derrière la Russie

Le début de la compétition a été marqué pour la France par la première place de Zerrou Fares dans la catégorie la plus disputée : le Changquan. Avec un score final de 9,55 il domine les 50 autres athlètes dont Raoul Estevez (3ème mondial en lance en 2005) pour l’Espagne second et Semen Udelov, l’athlète Russe troisième.
Terence Misse obtient une médaille de bronze dans la catégorie daoshu (sabre) derrière son compatriote Zerrou Fares, premier.
L’équipe de France Sanda fait également des résultats très honorables dans une compétition très disputée.Au total, la France se hisse au deuxième rang européen en wushu avec 7 médailles d’or, 1 d’argent et 6 de bronze.


Chapitre 2  

Xu Hui Hui donne à l’Italie sa 5ème place

En décrochant 2 médailles d’or, Xu Hui Hui est la plus titrée de l’équipe Italienne. Ce n’est pas une nouveauté pour cette jeune athlète de Rimini, de mère chinoise devenue son entraîneur personnel. Dès l’an 2000, elle tient tête aux meilleurs mondiaux dans les compétitions internationales. En 2003, elle remporte la première médaille d’argent de l’Italie en championnat du monde à Macao. Elle devient championne du Monde en 2005 à Hanoï à 19 ans. Cette première participation dans les styles de Taijiquan et Taijijian en championnat d’Europe est donc un réussite pour Xu Hui Hui qui obtient un score de 9,50 en boxe taichi et 9,45 en épée taichi. « Après avoir obtenue une médaille de bronze, d’argent et d’or en championnat du monde, j’ai voulu m’aventurer dans un autre épreuve ». Dans la même catégorie, sa coéquipière Lori Sai obtient la 3ème place avec 8,25 de score final.En changquan, Emilio Schaki et Mario Clarizzia finissent respectivement à la 10ème et la 13ème place.Le reste des médailles est venu de l’équipe Sanda notamment féminine avec une médaille d’Or de Ambra Vielmi en moins de 52kg, une troisième place pour Francesca Schito en moins de 70 kg et une autre médaille de bronze pour Davide Moretti en moins de 60kg.Au total, l’équipe Italienne s’en sort avec 3 médailles d’or, 5 d’argent et 7 de bronze.


Chapitre 3  

Le président Smith approuve les nouveaux règlements

La clôture du championnat s’est déroulée dans la bonne humeur puisque les tapis de wushu se sont transformés en discothèque où les plus heureux des 500 athlètes présents ont improvisés des quelques chorégraphies.

Le président Raymond Smith a conclu en félicitant le comité d’organisation de la FIWuK et en soulignant tous les efforts fournis pour amener le wushu au statut de discipline olympique pour les jeux de Pékin 2008. A propos du nouveau règlement, il souligne qu’il « a été créé pour rendre les rencontres plus spectaculaire et qu’il a eu l’effet escompté en réussissant à valoriser les meilleurs athlètes. La niveau technique global a indubitablement progressé en quelques années ».

Il a par ailleurs annoncé la tenue des prochains championnats d’Europe Junior en Pologne l’année prochaine.

Ci-dessous le tableau des médailles par pays :

PAYS OR ARGENT BRONZE TOTAL
Russie 22 14 6 42
France 7 1 6 14
Espagne 5 3 1 9
Turquie 4 3 2 9
Italie 3 5 7 15
Ukraine 3 4 2 9
Pays-bas 1 4 8 13
Roumanie 1 3 5 9
Finlande 1 3 1 5
Grande Bretagne 1 1   2
Allemagne 1   1 2

Arménie, Pologne, Belgique, Azerbaïdjan, République Tchèque, Israël, Suède, Suisse, Grèce, Bulgarie : aucune medaille d'or



COMMENTER